Le sanglier

Le sanglier


Caractéristiques :

Longueur du corp : 110-155 cm
Queue mince : 15-20 cm
Hauteur au garrot : jusqu'à 1 m pour les gros verrats.
Poids : 25-40 Kg pour la femelle, 50 à 190 Kg chez les verrats et 35 à 160 Kg chez les laies (femelles).

Habitat :

Les sangliers ne sont pas très difficiles quant à leur habitat. Ils n'évitent que les endroits trop découverts et les hautes montagnes. On n'en rencontre ni en Angleterre ni en Scandinavie. Ayant été beaucoup chassé, leur aire de dispersion est aujourd'hui très clairsemée. Leur nombre diminue considérablement chaque années, si bien qu'il est difficile de connaître exactement la manière dont ils se répartissent. Actuellement, ils se rencontrent surtout dans les grandes régions boisées où ils peuvent s'abriter et se nourrir. Les forêts de feuillus et les forêts humides constituent certainement leurs habitats préférés, car ils peuvent facilement y chercher leur nourriture et mangent les glands et les faînes à l'automne. Autrefois, ils étaient certainement concentrés dans les bosquets, mais ce type de bois a aujourd'hui presque disparu en Europe centrale. Actuellement, ils se retirent dans les forêts d'épicéas, dans les régions plates et dans les montagnes de moyenne altitude ; bien qu'étant beaucoup chassés, les sangliers peuvent ainsi continuer à survivre dans nos régions.

Nourriture :

Les sangliers sont de véritables omnivores. Outre les glands, les faînes et les fruits des champs de toutes sortes, ils mangent également des vers de terre et d'autres petits animaux rampants, des rats et des souris dont ils déterrent les nids avec les petits, et des charognes.

 

Le sanglier

Sus scrofa

 

De par la forme de son corps et son aspect extérieur, le sanglier ne peut être confondu avec aucune autre espèce vivant en liberté en Europe. Sa couleur varie entre le presque noir, le rouge-brun et l'isabelle, mais cela est en partie dû à la couleur dominante du sol, car les sangliers se roulent souvent par terre. Les marcassins présentent des raies longitudinales caractéristiques. Les verrats sont nettement plus lourds que les laies et se remarquent notamment à cause de leurs défenses de plus en plus proéminentes au fur et à mesure qu'ils vieillissent. Leurs canines inférieures sont légèrement recourbées vers le haut, tandis que les supérieures s'écartent pour devenir ensuite parallèles aux canines inférieures. Elles constituent des armes redoutables, étant dotées d'arêtes tranchantes, coupant comme des ciseaux et se refermant violemment.

Les sangliers peuvent parfois être repérés à leur forte odeur, qui peut se sentir de relativement loin lorsque le vent est favorable. Les bauges sont également caractéristiques.

Les sangliers vivent en groupes familiaux, appelés troupes. Au centre de ce groupe, se trouvent la laies et ses petits, les marcassins. D'autres animaux peuvent se joindre à ce groupe. Les petits de l'année précédente restent également souvent avec la troupe. Les différents groupes restent dans des endroits précis lorsqu'ils ne sont pas trop dérangés ou chassés. Il s'y retirent pendant la journée et se reposent sous le couvert ou se vautrent dans la boue. Ces groupes deviennent plus actifs vers le soir et partent à la recherche de leur nourriture.

Les différents membres se connaissent et restent en contact en émettant des petits cris ou des grognements. Le sanglier pousse des cris très différents, que les spécialistes savent trés bien interpréter. La vue joue un rôle secondaire chez les sangliers. Ils voient mal, avec leurs petits yeux, et ils se fient davantage à leur ouïe et à leur groin très sensible. Celui-ci leur sert également à fouiller le sol  à la recherche de vers de terre, de larves d'insectes, de bulbes (pommes de terre ou autres racines riches en amidon) ou de champignons.

Reproduction :

Les sangliers s'accouplent en hiver, entre novembre et janvier. C'est la période du rut. Après une gestation de 16-20 semaines, la laie met bat 4-12 petits dans une espèce de trou qu'elle a au préalable tapissé de substances végétales molles et parfois recouvert de branchages. Le pelage des petits est couvert de raies foncées et claires. Leurs yeux sont ouverts à la naissance; ils suivent leur mère dès qu'ils sont secs. Ils se battent violemment pour avoir les meilleures tétines, jusqu'à ce qu'une hiérarchie s'établisse au bout de quelques jours. Les marcassins sont nourrris par la mère pendant 3 mois, puis ils absorbent de la nourriture solide. A 6 mois, ils sont indépendants. Au bout de 10 mois, ils ont la même couleur que les adultes et sont alors appelés "bêtes de compagnie". Les sangliers vivant à l'état sauvage peuvent atteindre l'âge de 20 ans.

 

marcassins
Marcassins de 6 à 8 mois prenant leur bain de boue

 

laie-et-marcassinsLaie et ses tous jeunes marcassins