La Foulque macroule

La Foulque macroule


Identification : toute sombre, excepté le bec el le front blancs, ainsl qu'une étroite bande alaire claire que l'on aperçoit au vol, sexes identiques.

Nidification : les deux sexes construisent une plate-forme de roseaux dans l'eau peu profonde. Le nid peut flotter ou reposer sur un rameau plus ou moins immergé. Ponte, de mars à mai, de 6 à 9 œufs beiges, tachés de noir. Incubalion de 21 à 24 jours par les deux parents, qui s'occupent des jeunes. Ceux-ci quittent le nid à 3 ou 4 jours et s'émancipent vers 2 mois. On peut observer 2 ou 3 couvées.

Régime : pousses de roseaux, racines aquatiques, blé et graines, quelques petits poissons, tritons, têtards; larves de libellules et autres insectes; parfois œufs et poussins d'autres espèces.

 

Foulque macroule

Fulica atra 37 cm

 

Comment des oiseaux aussi disgracieux et apparemment aussi mal adaptés à leur milieu naturel arrivent-ils à dépasser en nombre les Canards plongeurs, leurs concurrents directs? Nageant lentement, hochant la tête à chaque détente de leurs pattes semi-palmées, les Foulques plongent sans trêve à la recherche de leur nourriture. Quant à leur vol, il est lourd et maladroit.

Cependant, la nuit, à l'époque de la migration, c'est le miracle: les Foulques accomplissent des performances étonnantes; On cite un oiseau bagué qui mit un jour et demi pour aller de Hambourg à Cayeux-sur-mer, dans la Somme, parcourant ainsi une distance de 730 kilomètres.

Dès le printemps, les instincts territoriaux des Foulques macroule se réveillent. Armé de son bec et de ses longues griffes acérées, le mâle se réserve un domaine dans la végétation palustre, d'où il chasse ses congénères et les autres oiseaux d'eau, Canards ou Grèbes.

Dans certains pays, les Foulques sont des oiseaux protégés, qui peuvent s'apprivoiser. On les trouve, l'hiver, sur les pièces d'eau des villes, où les badauds se distraient à les nourrir.