L'échasse blanche

L'échasse blanche


Identification : ailes et manteau noirs, queue gris clair, reste blanc; très longues pattes rouges; bec noir. En plumage nuptial, le mâle a la nuque noire; chez les jeunes, tête et cou grisâtres; manteau moins foncé que chez les adultes; pattes gris-orangé.

Nidification : nid constitué de brindilles enchevêtrées, placé sur la rive d'un étang dans l'herbe, sur la vase ou en eau peu profonde dans la végétation clairsemée; ponte, en mai, de 3 ou 4 œufs olive, maculés de gris et de noir. L'incubation est assurée à tour de rôle par le couple et dure 25 jours. Les poussins, nidifuges, volent au bout de 30 jours environ.

Régime : vers, mollusques, crustacés, larves et insectes.

 

Echasse blanche

Himantopus himantopus 37 cm

 

Comme l'indique son nom, l'échasse blanche est dotée de très longues pattes qui lui confèrent un aspect surprenant. On pourrait penser qu'elle est en équilibre instable, mais, en fait, ses attitudes sont d'une rare élégance, et la finesse de son bec et l'éclat de sa livrée ajoutent encore à sa grâce. L'Échasse picore avec délicatesse la surface de l'eau, se saisissant des insectes qui y évoluent : qu'une proie prenne la fuite, elle la poursuivra alors avec agilité.

Hôte des marais et des étangs d'eau douce peu profonds, l'Échasse ne niche régulièrement qu'en Camargue et dans la Dombes. Ses colonies sont instables, d'importance variable selon les années. Ces variations paraissent liées à la sécheresse régnant sur les contrées où l'espèce niche principalement : l'Afrique du Nord et l'Espagne. Ainsi, lors du printemps de 1965, de nombreux marais furent visités par des troupes d'Échasses et virent l'installation de petites colonies.

Aux mois d'août et de septembre, les Échasses quittent nos latitudes pour rallier leurs quartiers d'hiver en Afrique tropicale, mais quelques-unes demeurent jusqu'en novembre autour de la Méditerranée. Leurs migrations sont surtout nocturnes.