Le Rollier d'Europe

Le Rollier d'Europe


Identification : bleu azur, dos roux vif; rémiges noires à base bleu outremer; queue bleue à rectrices centrales brun verdâtre et externes tachées de noir à la pointe; jeunes plus ternes, brun verdâtre, à rectrices externes sans tache noire à la pointe.

Nidification : nid dans une cavité, sans garniture ou tapissée de quelques rares brins d'herbe et de plumes. Ponte, en mai de 4 ou 7 oeufs blanc pur, incubation assurée par les deux parents, pendant 19 jours environ. Les jeunes s'envolent à l'âge de 4 semaines.

Régime : gros insectes, petils reptiles, batraciens, mammifères.

 

Rollier d'Europe

Coracias garrubus 30 cm

 

Au milieu du dix-neuvième siècle, le Rollier n'était pas connu en France comme espèce nidificatrice, mais actuellement il niche dans tous les départements côtiers méditerranéens, dans le Vaucluse et en Corse.

Dès son arrivé, fin avril ou début mai, le couple se met à la recherche de la cavité qui abritera son nid. Creux d'arbre, crevasse de rocher, terrier ou encore trou de mur, le choix s'avère difficile. Mais l'ardeur déployée par le mâle au cours de sa magnifique parade nuptiale, où il s'élève vers le ciel, virevolte et pirouette, incite bien vite la femelle à commencer la ponte. Dès lors, les Rolliers deviennent plus discrets; ils trahiront pourtant leur présence au cours de longues stations d'observation, qu'ils passent perchés en évidence sur un fil télégraphique ou encore à l'extrémité d'une branche morte, d'où ils plongent soudain vers le sol pour saisir une proie. On les apercevra aussi lors des nombreuses allées et venus nécessitées par l'élevage des jeunes.

En lisière des forêts, dans les grandes allées bordées de vieux arbres, ou près des espaces découverts en plaine, il n'est pas rare de voir plusieurs couples s'établir à proximité les uns des autres. Cette habitude a fait hâtivement parler de colonies, mais il n'existe rien de tel chez cette espèce à caractère peu sociable et querelleur.