Le Faucon hobereau

Le Faucon hobereau


Identification : Manteau gris-bleu ardoisé, fines moustaches noires, dessous blanc strié de noir, «culottes » roux- vif, femelle identique au mâle, mais un peu plus grosse, au vol, ailes en faux.

Nidification : Ponte en juin, déposée dans le nid vide d’une autre espèce, sur un arbre, normalement 3 œufs de couleur crème fortement tachetés de brun rougeâtre ou jaunâtre, incubation surtout par la femelle, durant 28 jours. Les jeunes, élevés par les deux parents s’envolent au bout d’un mois.

Régime : Toutes sortes de petits oiseaux et d’insectes volants, gros coléoptères, à l’occasion, campagnols ou mulots.

 

Le Faucon hobereau

Falco subbuteo 32 cm

 

Assez semblable au Faucon pèlerin, mais plus petit le Faucon hobereau est aussi rapide que ce dernier, mais il ne possède pas de puissance. Sa silhouette aux ailes extrêmement aiguës et arquées en faux, est plus fine, son vol, plus acrobatique. La coloration de son plumage est également plus brillante.

S’il est trop léger pour avoir intéressé les fauconniers, le Faucon hobereau offre néanmoins d’éblouissants spectacles de chasse acrobatique. Après avoir débusqué son gibier en un piqué vertigineux qui claque au ras du sol, il remonte en chandelle et se lance à la poursuite de sa proie avec une détermination que rien ne peut troubler, feintes et voltes alternent avec les piqués et les remontées, tandis que le chasseur et le gibier qui lui échappe encore montent dans le ciel jusqu’à perte de vue. Son habitude est de dévorer sa proie dans les airs, tout en planant, il ramène en avant ses pattes, qui tiennent la prise, et dépèce à l’aide de son bec les morceaux qu’il avalera.

Après nidification, la famille entière se livre aux joies du vol, et les jeunes s’exercent à toutes les feintes. Puis, lorsque prennent fin les éclosions d’insectes de l’arrière-saison et les migrations des petits Passereaux, le hobereau gagne l’Afrique tropicale.