Le Loriot d'Europe

Le Loriot d'Europe


Identification : le mâle adulte a le corps jaune d'or, les ailes noires avec miroir jaune et la queue noire à coins jaunes. Le bec est rose, les pattes et l'iris rouge. La femelle a le dessus vert olive, le dessous blanchâtre, faiblement rayé de brun sur la poitrine; ailes et queue brunes avec le jaune moins étendu et moins vif.. Les jeunes ont un plumage semblable à celui de la femelle, mais avec le bec gris et l'iris brun.

Nidification : nid suspendu à la fourche d'une branche; ponte, en mai-juin de 3 ou 4 œufs blancs légèrement tachés de brun pourpré, couvés pendant 14 ou 15 jours. Les jeunes quittent le nid au bout de 2 semaines.

Régime : coléoptères, chenilles, papillons, araignées, mollusques; fruits (cerises, figues, framboises, etc.).

 

Loriot d'Europe

Oriolus oriolus 22 cm

 

Au mois de mai, lorsque les arbres de la forêt commencent à se couvrir de feuilles, les premiers sifflements clairs et sonores du Loriot retentissent, surpassant de leur éclat tous les chants de la forêt. L'oiseau est souvent difficile à voir, car il ne quitte guère les hautes frondaisons. Mais lorsqu'on parvient par chance à le surprendre, on est ébloui par la splendeur de sa livrée, où s'allient l'or et le jais.

Le Loriot d'Europe habite les forêts d'arbres à feuilles caduques, notamment les peupleraies des vallées marécageuses, car il aime avant tout la proximité de l'eau.

En un mois et demi à peine, la reproduction est achevée, et les premiers mouvements migratoires s'effectuent dès la fin du mois de juillet. Les Loriots voyagent la nuit et consacrent le jour à se nourrir. Dans le Midi, on les voit posés bien en évidence sur les figuiers, dont ils consomment les fruits. Les migrateurs prennent la direction du sud-est, et, après avoir fait étape en Grèce et dans le nord-est de l'Afrique, gagnent leurs quartiers d'hiver, à l'est de l'Afrique tropicale. Au printemps, ils traversent la Méditerranée sur toute son étendue.