Le Pic épeiche

Le Pic épeiche


Identification : blanc et noir; ailes tachetées; épaules blanches; sous-caudales rouges; nuque rouge chez le mâle; calote rouge chez le jeune séparée de la joue par une bande noire. Le dessous de la queue est rouge chez les deux sexes.

Chez le Pic mar, les joues blanches ne sont pas encadrées de noir, les flancs sont striés et les deux sexes ont une calotte rouge, plus pâle chez la femelle

Nidification : les deux parents creusent une loge dans un arbre à 3-4 m de hauteur. La femelle pond, sur quelques copeaux, de 4 à 7 oeufs blancs brillant. L'incubation, commencée par la femelle, relayée par le mâle, dure 2 semaines. Les jeunes sont fréquemment nourris par les deux parents, puis quittent le nid à 3 semaines.

Régime : larves de coléoptères et de papillons, fourmis, araignées, graines de conifères, noyaux, faines.

Le Pic mar est moins friand que l'Epeiche de graines de conifères.

 

Pic épeiche

Dendrocopos major 21 cm

Pic mar

Dendrocopos medius 20 cm

 

Dés l'hiver, le Pic épeiche choisit une branche sèche ou un tronc creux dépourvu d'écorce, et, bien campé sur ses tarses, il le martèle vigoureusement de percussions rapides et rythmées, une dizaine à la fois, qui font résonner le bois d'étrange manière. Certains Pics épeiches, plus éclectiques, préfèrent des objets métalliques pour cette manifestation bruyante, parfois imitée de la voix par les Étourneaux! Ce tambourinage est commun aux deux sexes et a le sens territorial d'un chant. Il précède le moment où le couple se forme, la femelle prenant l'initiative des jeux nuptiaux, poursuites qui se terminent par l'accouplement.

Le Pic épeiche creuse lui-même sa loge, mais il utilise parfois une cavité toute faite, vieux trou de Pic ou nichoir. Après la saison des nids, les Pics épeiches se dispersent. Beaucoup moins connu, le Pic mar mène, à peu de chose près, la même vie que le Pic épeiche : on le rencontrera cependant plus fréquemment perché sur les branches élevées des grands arbres, où il proclame sa présence, au printemps, par son chant nasillard.