L'engoulevent d'Europe

L'engoulevent d'Europe


Identification : oiseau nocture aux longues ailes pointues et à longue queue, plumage gris et brun, marques blanches sur l'extrémité des ailes et aux coins de la queue, chez le mâle seul, chant typique.

Nidification : le nid est une cuvette nue sur le sol, à proximité d'un buisson ou de branchages morts. Deux oeufs blancs marbrés de gris et de brun y sont déposés fin mai ou en juin. Incubation de 18 jours environ, surtout par la femelle. Les poussins sont nourris par les deux parents pendant les 10 premiers jours, puis encore pendant 3 semaines, hors du nid et jusqu'à leur indépendance complète, par le mâle. La femelle commence une seconde nichée en juillet.

Régime : insectes volants: coléoptères et papillons de nuit.

 

Engoulevent d'Europe

Caprimulgus europaeus 26 cm

 

Un peu avant la tombée de la nuit, on peut entrevoir une silhouette hésitante, aux ailes souples et pointues, à la longue queue, qui tourne au dessus de la lande, en un vol silencieux et irrégulier. Immobile dans la journée, l'Engoulevent vient de quitter sa retraite diurne pour se lancer à la poursuite des insectes. Grâce à son bec qui, lorsqu'il est fermé, pointe à peine hors de ses plumes fines, mais qui s'ouvre en fait trés largement jusqu'aux oreilles, l'Engoulevent est bien armé pour capturer ses proies favorites, les insectes crépusculaires.

C'est aussi aprés le coucher de soleil que s'élève son chant, semblable à un ronronnement monotone. En vol, l'oiseau émet des sons gutturaux, couc-ic, et fait entendre des claquements d'ailes, surtout lors des parades. Pendant la journée, aplati sur le sol, presque invisible, il reste confondu avec les feuilles sèches et les branches mortes.

Le nom de l'Engoulevent signifie en latin "têteur de chèvres". Ce forfait, totalement imaginaire, est déjà rapporté par Aristote. En réalité, si l'Engoulevent aime à fréquenter les pacages au cours de ses rondes nocturnes, c'est pour y chasser les insectes attirés par le bétail.