L'Oedicnème criard

L'Oedicnème criard


Identification : beige taché de brun, tête ronde, grands yeux à iris jaune et bec court jaune et noir, longues pattes jaunes clair, sexes identiques.

Nidification : cuvette au sol, creusée par les deux parents, dans un endroit dénudé prés des buissons. Le creux est garni de pierres de couleur claire et de crottes de lapin. Ponte de fin Avril à juillet, de 2 oeufs beiges marqués de brun, couvés pendant 26 jours environ par les deux parents. Les poussins, surveillés par les parents, quittent le nid à la naissance et volent vers 40 jours. On observe parfois deux nichées.

Régime : escargots, limaces, insectes et leurs larves, lombrics, parfois rongeurs, batraciens et poussins.

 

Oedicnème criard

Burhinus oedicnemus 40 cm

 

Le soleil vient à peine de disparaître que les premiers cris de l'Oedicnème retentissent dans la plaine. Ceux sont des crou-i-i grinçants qui l'on fait surnommer Courlis de terre, tant il ressemble aux cris aigres du Courlis cendré. Surtout actif de nuit, l'Oedicnème a les yeux étranges d'un Rapace nocturne, dont l'iris jaune, trés grand, est particulièrement visible. De jour, il se dissimule parmi les touffes et les buissons bas qui parsèment les grandes dunes océaniques, les plaines d'alluvions caillouteuses ou les plateaux crayeux.

Les Oedicnèmes occupent chaque année les mêmes territoires de nidification. Après les premières parades, où le mâle se courbe devant sa compagne et lui donne la becquée, le couple reformé se livre à des jeux nuptiaux en se caressant le bec ou en piquant à terre des graviers que les deux oiseaux se jettent ensuite par-dessus l'épaule. Aprés la ponte un des parents veille pendant que l'autre couve les oeufs. Le relais du couveur par son partenaires donne lieu à un cérémonial singulier: l'Oedicnème qui est sur le nid étend le cou puis se dresse lentement; le bec à terre, il pique alors quelques cailloux qu'il jette vers les oeufs et s'éloigne sans hâte.